Lire et partager #AuFilDesAutrices

Il a quelques semaines, j’ai parlé de mon désir de lire davantage de femmes après avoir constaté que mes lectures étaient essentiellement masculines et ce, depuis des années déjà –et tout particulièrement depuis que je lis de la littérature classique dont les figures les plus encensées sont presque systématiquement des hommes.

Gouges_Olympe_de_08_mini

J’ai fait une véritable razzia littéraire depuis cet article et ai considérablement agrandi ma bibliothèque, preuve en est s’il en fallait encore une que les autrices sont nombreuses elles aussi et qu’il y a largement de quoi assouvir son désir de lecture avec leurs œuvres. Depuis la fin du mois de juin, j’ai donc vraiment commencé à ne lire que des femmes et compte continuer sur cette lancée jusqu’à la fin de l’année, tant pour prouver que les femmes ont laissé des écrits suffisamment conséquents pour pouvoir s’en contenter des mois durant que pour rattraper des années de lectures masculines.

J’attaque mon troisième roman seulement depuis le début de mon défi, en l’occurrence Bonjour tristesse de Françoise Sagan, mais déjà je sais que je tiendrais aisément jusqu’en décembre et peut-être même au-delà. J’ai acquis un très grand nombre de romans, qui ont tous l’air passionnants et que j’aimerais pouvoir dévorer d’un seul coup tant je suis parfois incapable de choisir une fois qu’une lecture est achevée. Mes trois premiers romans m’ont confortée dans cette première impression : j’ai adoré Devi d’Irène Frain –même si l’histoire est très dure et très violente-, j’ai lu La pluie d’été de Marguerite Duras avec fascination et je sais déjà que j’achèverai Bonjour tristesse d’ici demain au plus tard tant l’écriture m’emporte. Faut-il encore le répéter ? Oui, les femmes ont produit une œuvre qui vaut bien celle des hommes. Oui, il y a largement de quoi faire si l’on décide de s’attaquer à la littérature féminine. Non, ce n’est pas moins intéressant que les romans d’auteurs. Non, ce n’est pas plus mièvre, plus sentimental, plus je-ne-sais-quoi –et le roman le plus mièvre que j’ai lu à ce jour a été écrit par un homme, soit dit en passant.

Maintenant, c’est à vous que je fais appel. Je publierai régulièrement des articles sur mon blog pour commenter mes lectures et narrer l’avancée de mon récit. Et j’espère sincèrement que cela fera avancer au moins un minimum la cause des femmes, la représentativité des autrices, l’égalité entre les femmes et les hommes. Je suis aussi lucide, et je sais que les initiatives individuelles ont souvent un impact bien plus considérable lorsqu’elles deviennent des initiatives collectives. Je l’avais déjà dans l’idée quand j’ai créé, au tout début de mon défi, à la lecture de Devi, le hashtag #AuFilDesAutrices. Le principe est simple, utiliser ce hashtag à chaque nouveau roman d’autrice que je lis, en indiquant le titre, le nom de l’autrice, et d’habitude avec une petite image de la couverture –j’aime les jolies couvertures et je suis capable de ne pas acheter un roman si je ne le trouve pas dans l’édition que je préfère. J’utiliserai ce hashtag jusqu’en décembre minimum et je continuerai sans doute au-delà, mais ce que j’aimerais, ce serait que tous les gens qui voudraient voire les autrices être davantage reconnues en fassent de même. J’aimerais que vous partagiez toutes vos lectures d’autrices, et que nous fassions taire une bonne fois pour toute les hypocrites qui prétendent réécrire l’histoire en balançant que les autrices sont moins intéressantes, pas assez nombreuses, et que d’abord « autrice » c’est moche et ça n’a jamais existé –spoiler : c’est faux.

Sur Twitter, @adelelabo a montré que l’on pouvait faire bouger les choses en mettant à mal les idées reçues avec le merveilleux hashtag #LesPrincessesOntDesPoils.

Et si on leur montrait que les princesses ont aussi du talent avec #AuFilDesAutrices ?

Advertisements

8 réflexions sur “Lire et partager #AuFilDesAutrices

  1. Oh génial, pour me remettre à la lecture j’ai pas mal cogité sur cette idée là parce que durant ma licence de lettres on a eu presque que des livres écrits par des hommes à lire, et parce que la seule fois où on a abordé le sujet des femmes dans la littérature c’était à travers l’appellation « écriture féminine », classé comme sous-genre de la littérature, ce qui a eu le don de me hérisser le poil. Pour les études que je fais en ce moment et pour aller avec mes centres d’intérêts perso j’ai encore pas mal de lectures masculines à faire mais je me joindrai à ce hashtag avec plaisir dès que j’aurai une auteure en main.
    Et ton blog est extra au passage, je viens de le découvrir et je pense que je vais y passer plusieurs jours maintenant ^^
    (je mets en lien mon wordpess mais pour le moment il est protégé, je l’ouvrirais durant août).

    • Merci à toi d’avoir pris le temps de rédiger ce commentaire et de partager ton expérience avec moi ! J’ai longtemps hésite à faire des études de lettres et je sais que c’est quelque chose qui m’aurait plu, mais j’avais aussi eu beaucoup d’échos comme quoi les femmes y étaient très peu étudiées (en même temps, c’est pas si étonnant, elles le sont déjà pas dans le secondaire…). Et surtout je déteste, comme toi, cette appellation « écriture féminine ». Quand j’ai commencé à parler des autrices et de ce hashtag, une personne de mon entourage m’a opposé que « c’est pas bien parce que là tu veux qu’on les lise juste parce qu’elles sont des femmes, c’est du sexisme ». Or, c’est pas du tout comme ça qu’il faut le comprendre. Ce qui sexiste, c’est que pendant des siècles on ne se soit pas intéressé à elles parce qu’elles étaient des femmes. Ce qui est sexiste, c’est de croire que je ne lis que pour leur sexe et pas pour leur talent. Parce que moi, c’est bien pour ça que je fais tout ça, parce que je pense qu’elles ont du talent mais qu’on l’a nié parce qu’elles étaient des femmes, qu’on a considéré leurs œuvres comme un sous-genre un peu rigolo dont on aime bien se moquer. Merci pour ton commentaire en tout cas !

  2. C’est une super initiative et je suivais déjà ton hashtag sur twitter avec intérêt mais du coup je vais également me mettre à partager avec. Cela permettra en plus de donner des idées de lecture, j’avais déjà pensé me mettre à un défi autrices, alors c’est un moyen de le concrétiser. J’espère réellement que cela prendre de l’ampleur en tout cas, on va tout faire pour.

    • Merci beaucoup pour ton gentil commentaire Camille ! Si ça te donne encore plus envie de lire des femmes je ne peux qu’être ravie, et j’espère moi aussi découvrir plein de nouveaux talents et de nouveaux romans au travers de ce hashtag 🙂

  3. Chouette initiative !
    J’avais l’impression de lire plus ou moins à part égales des auteurs et des autrices mais en fait… pas du tout. A peine une dizaine sur la soixantaine de livres que j’ai lu cette année !
    J’entends régulièrement des gens qui me disent qu’il n’y a pas vraiment d’autrices vraiment connues et talentueuses, et ça me met hors de moi à chaque fois (qu’on ne connaisse pas je comprends, vu le peu de place qu’on leur accorde dans notre éducation, mais qu’on affirme des choses pareilles… !!!)
    En tout cas si tu ne l’as pas encore prévu, je te conseille ardemment Les Mandarins de Simone de Beauvoir.

    Longue vie à ton hashtag, que je vais suivre avec plaisir (et avec un crayon pour noter plein d’autrices à lire !)

    • Merci beaucoup pour ton commentaire Pauline ! J’ai exactement eu la même réaction toi la première fois que j’ai fait le décompte officiel auteurs/autrices dans ma bibliothèque « Quoi ? Je ne lis pas autant de femmes que d’hommes ? Mais… mais… ». Comme toi, je ne supportais plus ce faux argument consistant à dire qu’il n’y a pas de femmes méritant d’être lues ou suffisamment d’autrices, parce que je me suis rendue compte qu’en fait, il y en avait, mais qu’on n’en parlait simplement pas, et que c’était de la mauvaise foi que d’affirmer qu’il n’y en a pas sans faire l’effort de les chercher. J’ai « Les belles images » de Simone de Beauvoir au programme et je comptais relire « L’invitée » que je ne suis même pas sûre d’avoir entièrement lu (c’était il y a longtemps), mais je n’avais pas « Les mandarins » au programme, merci pour le conseil du coup ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s