Les femmes françaises face à la guerre (deuxième partie)

Aujourd’hui 27 mai, c’est la journée nationale de la Résistance. On célèbre les grands hommes auxquels la patrie reconnaissante doit sa liberté et, comme toujours, on oublie les femmes –à l’exception peut-être de Lucie Aubrac. Vous le savez depuis le temps, le féminisme c’est plus ou moins ma vie, et plutôt « plus » que « moins » quand…

Publicités

Les femmes françaises face à la guerre (première partie)

Lorsque je me suis lancée le défi de ne lire que des autrices pendant au moins six mois, c’était notamment pour pouvoir rétorquer arguments à l’appui à toutes les personnes minimisant l’importance de la représentativité des femmes à coup de « de toute façon si on ne parle pas des femmes célèbres c’est qu’il n’y en…

La misandrie ironique ou quand l’humour change de camp

TW : mention de menaces de viol/mort Il y a quelques temps déjà, j’ai lu un excellent article de Slate intitulé L’essor de la misandrie ironique. La misandrie, littéralement la haine des hommes, serait l’équivalent de la misogynie et est régulièrement lancée comme accusation à la figure des féministes pour décrédibiliser leur parole. Lassées de…

Bilan : un mois au fil des autrices

Il y a quelques temps, je décidais de me lancer dans une sorte de défi littéraire pour une période de grosso modo six mois : ne lire que des femmes, c’est-à-dire ne lire que des autrices. Comme je ne souhaitais pas me contenter d’un article annonçant ce challenge et d’un article l’achevant officiellement, j’ai décidé de…

Lire et partager #AuFilDesAutrices

Il a quelques semaines, j’ai parlé de mon désir de lire davantage de femmes après avoir constaté que mes lectures étaient essentiellement masculines et ce, depuis des années déjà –et tout particulièrement depuis que je lis de la littérature classique dont les figures les plus encensées sont presque systématiquement des hommes. J’ai fait une véritable…

Je suis une autrice

J’étais tellement petite quand j’ai commencé à rédiger des histoires que je n’ai absolument pas songé à la façon dont il convenait de me qualifier. D’ailleurs, je n’écrivais que de petites histoires par-ci par-là, le plus souvent basées sur des œuvres fictionnelles, et la profession à laquelle j’aspirais était celle de vétérinaire. En grandissant, j’ai…