Un début à tout

Pourquoi Miroslava Zetkin ?

tumblr_lfr3cuRT9j1qd5ljyo1_500

Je dois dire que j’ai passé un temps fou à trouver un nom de blog qui conviendrait, un nom qui me conviendrait, et que ce blog-ci a d’ailleurs changé plusieurs fois de nom avant que je ne me décide pour de bon.

Et puis, quelque chose d’extraordinaire s’est produit dans ma vie. J’ai quitté le lycée et avec lui, la région où j’avais toujours vécu ainsi que tous mes amis. Je suis partie, peut-être pas très loin, à côté de mes camarades de promotion venant des quatre coins de l’Europe, mais je suis partie. Plus près de chez moi que d’autres, mais bien plus loin que la majorité de mes connaissances de lycée. Honnêtement, je me demandais si je serais capable de supporter un tel éloignement de tout ce que j’avais toujours connu jusqu’à présent. Si ce ne serait pas trop dur, pour moi. Mais en dépit de ces doutes, il s’est avéré que ce n’était pas trop dur. Mieux, c’était, et c’est, en fait, extraordinaire.

Pour la première fois de ma vie, je me sens parfaitement à ma place là où je suis.

Là où je suis, c’est sur un campus délocalisé de Sciences Po où quelques 180 passionnés de plus de quarante pays différents suivent des études axées sur l’Europe centrale et orientale. Et ça me plaît. Je me suis toujours sentie Européenne, au moins autant que Française. Cette année, ce rêve s’est concrétisé et j’étudie même le tchèque, idée peut-être saugrenue mais que je m’étais mise en tête depuis la découverte de mon amour pour la République tchèque. Miroslava, c’est une sorte de « tchéquisation » de mon vrai prénom.

Et le Zetkin, alors ?

Ce qui est extraordinaire, cette année, c’est que non contente de me sentir parfaitement à ma place, je me sens aussi parfaitement heureuse. Et ce bonheur est très certainement lié au fait que pour la première fois, ma timidité maladive et mon manque cruel de confiance en moi semblent s’être pour partie évaporés. Ici, je sens que je peux m’exprimer, défendre mes idées, et même assumer tout à fait qui je suis sans avoir à en rougir. Cela paraît peut-être quelque peu évident, mais ça ne l’a jamais été pour moi avant cette année. Je peux être vraiment moi-même.

Et moi, je suis féministe.

Mon féminisme est une chose sur laquelle je reviendrai largement par la suite. Mais pour la petite histoire, nous célébrons chaque 8 mars la journée internationale des droits de la femme. Cette journée semble pour nous avoir toujours existé. En fait, son invention remonte au début des années 1910 et à une certaine… Clara Zetkin. Féministe engagée et proche de Rosa Luxembourg, Clara Zetkin est à l’origine d’une journée qui symbolise en quelque sorte tout ce pour quoi se battent les féministes. Lors d’une conférence de l’Internationale socialiste des femmes en 1910 à Copenhague, elle suggéra la mise en place de cette journée. Un an plus tard, le 8 mars 1911, celle-ci eut lieu pour la première fois.

tumblr_m77eqgzsFK1qdm4v9o1_500

Et le petit plus de Clara Zetkin, c’est qu’elle est Allemande. Pour une Européenne convaincue telle que moi, il va sans dire que Miroslava Zetkin constitue donc le parfait pseudonyme.